Recette de gaufres liégeoises

Publié le
gaufres
Je ne sais pas pourquoi je peux me permettre de dire que ce sont des gaufres liégeoises, car mes ingrédients sont achetés à Québec, mon fer est fabriqué en Chine, et j’ai été conçu dans le Bas du Fleuve. Mais tout de même, ces gaufres sont toujours un succès, peut-être à cause du sirop d’érable préparé par mon père…
Vous pourriez remplacer le beurre par de la margarine, mais on perd un peu de goût…

Ingrédients:

750 g (5 tasses) de farine
45 ml de levure boulanger
45 ml de sucre
2 oeufs
300 ml de lait
300 ml d’eau
250 g de beurre ramolli
45 ml de sirop d’érable
5 ml de vanille
5 ml de cannelle
250 g de sucre perlé (vous êtes à Québec? Passez Aux Arts de la table  418 527-3346)

Préparation:

  1. Mélanger le lait et l’eau et réchauffer légèrement au micro-ondes (90 secondes)
  2. Dans un grand bol, mélanger 4 tasses de farine, la levure, l’eau, le lait, le sucre ordinaire et les œufs
  3. Placer au four, la lumière allumée, pour garder au chaud
  4. Laisser reposer 15 minutes
  5. Ajouter le beurre mou, le sirop d’érable, la tasse de farine restante, la vanille et la cannelle
  6. Pétrir le tout pour obtenir une pâte homogène
  7. Placer au four, la lumière allumée, pour garder au chaud
  8. Laisser reposer 30 minutes
  9. Ajouter le sucre perlé et mélanger
  10. Cuire au fer à gaufres

Tada!

Recette de pain infaillible

Publié le
pain

Je me souviens très bien des journées où ma grand-mère maternelle nous préparait du pain fait main. C’était une journée de travail laborieuse, mais ô combien satisfaisante! L’odeur de la pâte qui travaille sous l’effet de la levure, puis le pain enfourné… ce sont des moments magiques qui ont marqué ma jeunesse!  On se permettait de mettre du beurre sur notre pain dans ces occasions.  C’était dans le temps où la margarine était hot…

J’ai tenté plusieurs fois de reprendre le flambeau de ma grand-mère où un savant mélange de pétrissage et d’attente lui permettait de produire ce pain si magnifique à regarder… et à manger!  Mon frère Dan est le meilleur avec cette recette. Comme je n’aime pas faire comme les autres, j’ai développé ma recette aux variations infinies! Tout est dans le choix des généreuses garnitures que vous y ajouterez.

Ingrédients

  • 500 ml de farine tout usage non blanchie
  • 325 ml de farine de blé entier
  • 7,5 ml (1 ½ c. à thé) de sel
  • 2,5 ml (½ c. à thé) de levure instantanée
  • 430 ml (1 ¾ tasse) d’eau froide
  • 15 ml d’huile d’olive
  • 250 ml de ta garniture préférée. Je préfère une combinaison d’ingrédients qui totalisent 250 ml. Voici quelques mélanges testés en famille:

Mélanges pour garniture

  • graines de citrouille, graines de tournesol, graines de sésame
  • graines de pavot, millet, quinoa, graines de moutarde, graines de lin
  • pépites de chocolat, canneberges, noisettes
  • olives noires et noix
  • farine d’amandes
  • tout autre mélange de farines de votre choix!

Enrobage

  • 75 ml (1/3 tasse) de farine de blé entier

Préparation

  1. Placer la grille au centre du four.
  2. Dans un cul de poule assez grand, mélanger la farine, le sel, la levure et les garnitures. Ajouter l’eau et l’huile d’olive. Mélanger à l’aide d’une fourchette jusqu’à ce que la farine soit entièrement humidifiée, mais sans que la pâte soit complètement homogène.
  3. Placer au four, la lumière allumée, et laisser reposer 8 à 12 heures ou toute une nuit. Une croûte se formera sur la pâte, mais soyez sans crainte, on veut garder ça simple, et cette croûte disparaîtra à la prochaine étape!
  4. Avec les mains, à même le cul de poule que vous avez préalablement sorti du four, faire dégonfler la pâte en la pliant sur elle-même à environ 6 reprises ou jusqu’à ce qu’elle ait une texture homogène.
  5. Retirer la pâte du bol, et placer la farine pour l’enrobage au fond du bol.
  6. Déposer la pâte dans le bol avec la farine de blé entier et bien enrober toute la surface de ce mélange.
  7. Préparer un chaudron avec couvercle allant au four. Un Creuset fait très bien l’affaire. Tapisser le fond du chaudron de papier parchemin est facultatif, mais utile.
  8. Placer la pâte dans le chaudron, couvrir et laisser reposer environ 1 h 30 au four avec la lumière allumée.
  9. Ajuster la température du four à 425-450°F et laisser cuire le pain à couvert pendant 45 minutes.
  10. Retirer le chaudron du four.
  11. Laisser tiédir le pain sur une grille, à l’abri des gourmands et des chiens.
  12. Retirer le surplus de farine.
  13. Déguster avec du beurre, en toute simplicité.

Quelques trucs pour terminer

  • Placer du papier parchemin au fond du chaudron pourrait diminuer les risques de brûler le pain, surtout si vous ne connaissez pas la puissance de votre four.
  • Si vous ne connaissez pas la puissance de votre four, dites-vous que vous pouvez jouer légèrement avec la température pour vous assurer d’une cuisson parfaite.
  • J’ai l’habitude de faire cuire 2 à 3 pains dans une même fournée… tant qu’il y a de la place dans votre four!
  • Le pain, c’est un plaisir à partager!

 

Boules d’énergie – recette sans gluten

Publié le
Boules d'énergie aux dattes et sans gluten

Inspiré du livre Nutrition sportive – 21 jours de menus – un excellent livre pour les sportifs d’ailleurs! – que j’avais utilisé pour ma préparation au Défis du Parc en septembre dernier, j’ai revisité la recette des boules d’énergie originale pour l’adapter à un régime sans gluten. Elles n’en demeurent pas moins délicieuses et elles font le plaisir de toute la famille comme collation santé!

Ingrédients:

  • 380g (2 tasses) de dattes séchées dénoyautées
  • 250ml (1 tasse) d’eau
  • 25g (1/4 de tasse) de cacao en poudre
  • 200g (3/4 de tasse) de beurre d’arachide
  • 1/2 tasse de noix de coco râpée non sucrée
  • 1 tasse de farine d’arrowroot ou de farine de tapioca
  • Noix de coco râpée sans sucre supplémentaire pour l’enrobage

Préparation:

Dans une petite casserole à feu moyen-vif, cuire les dattes dans l’eau jusqu’à ce qu’elles soient en purée (environ 8 minutes).

Ajouter le cacao et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois. Ajouter le beurre d’arachide et mélanger. Ajouter la noix de coco et la farine. puis mélanger de nouveau.

Avec les mains, façonner des boules d’à peu près 3 cm de diamètre, puis rouler dans la noix de coco râpée. Déposer dans un contenant hermétique et réfrigérer. Déguster!

C’est à peu près comme sur la photo… il ne manque que la noix de coco râpée!

Faire de la bonne bouffe avec le Marché Goodfood

Publié le
Anne-Marie Withenshaw a choisi Goodfood, pourquoi pas moi? ;-)

Comme vous le savez peut-être, j’étais inscrit à une session à temps plein à l’université Laval l’automne dernier. J’avais entre autres un cours sur le marketing numérique qui était pas mal intéressant. Pour l’examen final , nous faisions face à des études de cas, et l’une d’entre elles m’a interpellé. Il s’agissait du Marché Goodfood.

Selon ce que j’avais pu en lire durant l’examen, il s’agissait d’un service de repas à préparer livré à domicile. À un jour X, tu reçois ta boîte par la poste avec tous les ingrédients pré-mesurés. Il ne te reste plus qu’à préparer avec la recette incluse. Pas de gaspillage, pas de visite à l’épicerie, donc moins de pertes de temps. Le temps précieux que tu peux consacrer à préparer ta bouffe, à faire les devoirs avec les enfants, ou bien juste à chiller avec un p’tit verre de vino. Je trouvais l’idée géniale, et je me demandais même si c’était un vrai cas ou une invention de ma professeure, tellement je trouvais que c’était cool.

Tout ça m’est complètement sorti de la tête durant le temps des fêtes. J’étais plus intéressé par mes résultats d’examens et aux bons soupers familiaux préparés par la famille qu’à Goodfood… Jusqu’au jour où Facebook a eu la gentillesse de me proposer une annonce.

Finalement, Goodfood existe vraiment. Anne-Marie Wihtenshaw les a choisis, c’est pas peu dire. Et ils livrent à Québec en plus!

Ceux qui me connaissent savent que j’aime cuisiner et essayer des choses qui ne sont pas encore trop répandues. Je suis plutôt du genre early adopter, autant pour les technologies que pour les expériences innovantes. Celle-ci, avec sa bouffe pré-mesurée dans sa boîte livrée chez moi, je la trouve sexy. C’est québécois, c’est fait avec des produits frais et locaux la plupart du temps, et ça me permettra d’essayer des nouvelles recettes. Ça n’en prenait pas plus pour me décider à m’inscrire et à essayer le processus de commande.

Une fois sur le site, l’inscription est simple. On choisit le nombre de repas, le nombre de personnes attendues, notre tolérance aux produits épicés et à l’exotisme, notre endurance culinaire (tu veux passer 5 minutes dans ta cuisine, ou 30 minutes?), notre type de bouffe, puis on a un prix pour le tout. On choisit les recettes, on planifie la journée de livraison, on paie et hop! on attend la commande.

Pour cette fois, j’ai choisi le menu végétarien. Les photos donnent l’eau à la bouche!

Ma première commande est passée, et je ferai un suivi avec un article la semaine prochaine pour partager mon expérience culinaire, c’est promis!

En attendant, si comme moi vous voulez tester la nouveauté, consacrer votre temps à autre chose que l’épicerie et moins gaspiller tout en préparant votre propre bouffe, Goodfood vous offre 40$ de rabais sur votre première commande pour un temps limité. Ce serait intéressant de partager nos expériences! J’essaierai aussi de m’entretenir avec l’un des fondateurs dans le cadre de l’émission Entreprendre Québec diffusée sur les ondes de CHYZ… Histoire à suivre!